Aller au contenu principal 

t'as entendu?

Partage

1.115 nouvelles infections par le VIH diagnostiquées en 2013

Ce matin, les chiffres 2013 de l'infection au VIH/sida ont été dévoilés par l'Institut scientifique de santé Publique. Ils font état de 1.115 nouveaux diagnostics positifs en Belgique, soit environ 3 nouveaux cas en moyenne par jour. Ce qui fait de la Belgique le pays européen où le taux de diagnostics VIH par habitant est le plus élevé!

Pour nous c'est un sentiment de honte qui prédomine. Les mots sont durs, mais oui nous avons honte! Et il ne s'agit pas de pointer du doigt un responsable. Nous sommes tous coupables; que ce soient les responsables politiques en charge de la Santé, une partie du corps médical qui reste encore trop frileuse et corporatiste sur les avancées biomédicales et le lien avec les acteurs de terrain, les acteurs de prévention aussi qui, pour certains, ont du mal à renouveler leurs messages et leurs outils.

Nous mettons en avant les engagements du Plan interfédéral de lutte contre le Sida 2014-2019 dont les 58 actions allaient dans le bon sens. Mais plus d'un an après avoir dévoilé ce Plan, force est de constater que rien ne bouge vraiment. L'opérationnalisation d'axes importantes comme par exemple le dépistage délocalisé et démédicalisé ou bien encore la mise sur pied d'un Conseil consultatif des personnes vivant avec le VIH se fait attendre. Nous en avons assez des promesses et de l'autosatisfaction stérile. La Belgique a pris 15 ans de retard et sans réelle réveil politique, nous serons voués à devenir le mouton noir du Sida en Europe.

Les HSH, le groupe de population la plus touchées.

Selon les chiffres 2013, sur ces 1.115 personnes diagnostiquées séropositives, 51% sont des gays et autres  HSH (Hommes ayant des relations Sexuelles avec d'autres Hommes). Jamais cette proportion n'avait été aussi grande.

En tant que seule association de prévention francophone financée exclusivement sur ce public, nous dénonçons l'incohérence entre cette réalité épidémiologique et le financement public de ses missions. Non seulement, on accumule les retards par rapport au Plan national, mais en plus nous travaillons depuis des années avec des enveloppes budgétaires fermées voir réduites. Imaginez: nous sommes actuellement 3 salariés pour mener à bien nos missions de prévention et d'information tant à Bruxelles qu'en Wallonie et à destination du groupe de population le plus vulnérable? Un peu de sérieux, s'il vous plaît. Sans oublier l'incertitude qui règne pour l'heure dans le transfert des compétences et la régionalisation. On ne sait pas où on va. Le secteur reçoit peu ou pas d'informations. Si le secteur est assuré de la continuité des financements pour 2015, que deviendrons-nous après?

Les capacités budgétaires seront-elles suffisantes pour pérenniser et développer nos missions? La lutte contre le Sida est-elle une réelle priorité pour le Fédéral? Et pour les Régions?

Dépistage tardif

Autre constat très inquiétant pointé par Ex Aequo, le taux de dépistage tardif qui reste élevé en Belgique (43% en population général). La Belgique tarde à se doter d'une réelle stratégie de dépistage. Regardez le nombre de dépistage tardif chez les hommes ayant des pratiques homosexuelles: on passe de 25% en 2010 à 40% en 2013 !

Le Plan interfédéral de lutte contre le Sida validait pourtant, le dépistage délocalisé et démédicalisé ainsi que les autotests. Rien ne bouge, pour l'une comme pour l'autre méthode, pas de cadre légal, pas d'autorisations. Alors que ces dispositifs complémentaires prouvent leur efficacité dans de nombreux pays, on palabre et on  tourne en rond en Belgique. Ex Aequo rappelle que toutes les recommandations internationales plaident pour un dépistage communautaire qui montre des bénéfices en termes de Santé Publique. En effet, plus vite une personne diagnostiquée positive est mise sous traitement, plus son confort de vie sera optimum.

En conclusion, Ex Aequo en appelle à la remobilisation de tous pour agir sérieusement et de manière pérenne. Nous en avons assez des tables rondes, des discussions sans fins et parfois inutiles, des promesses non tenues. Oui, les moyens de réduire DRASTIQUEMENT le nombre de nouvelles contaminations existent. La situation belge, très mauvaise au regard de ce qui se fait ailleurs en Europe, n'est pas une fatalité.

Mais pour cela, il est nécessaire de mettre en place dès à présent une approche en termes de santé sexuelle globale, c’est-à-dire par l’accompagnement effectif des minorités les plus vulnérables face au virus vers l’ensemble des dispositifs de prévention et de dépistage.

Ainsi, tout doit être fait pour faciliter l’accès au dépistage et à la prévention de chacun :

- un cadre légal pour le dépistage délocalisé et démédicalisé;

- la gratuité de l'ensemble des outils de dépistage et de prévention (dépistage classique, autotests, préservatifs, lubrifiants…);

- les autotests doivent être autorisés et mis à disposition gratuitement; - la mise en place structurelle de cours d'éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle (EVRAS);

- un financement ambitieux de campagnes de prévention;

- favoriser l'accès aux traitements tout en améliorant leur disponibilité.

C’est parce qu’il est possible de mettre fin à l’épidémie que chaque nouvelle contamination est un échec collectif !


éléments relatifs
t'as vu?

Dans le cadre des journées sans voiture de Comines (Hainaut) ce dimanche 17 Sept 2017, l’association « Une Idée en L’...Lire plus

t'as entendu?

Dans le cadre des journées sans voiture de Comines (Hainaut) ce dimanche 17 Sept 2017, l’association « Une Idée en L’...Lire plus

t'as entendu?

L'hépatite A On assiste depuis le début de l'année a une recrudescence des cas d'hépatite A dans la communauté HSH...Lire plus

t'y vas?

LA DEMENCE - Anniversary Weekend

ExAequo sera présent a la Démence pour répondre à vos questions sur la réduction des risques. http://www.lademence.comLire plus

t'y vas?

STAMMBAR

ExAequo sera présent au Stammbar pour répondre a toutes vos questions dans la réduction des risques. http://www...Lire plus

t'y vas?

SAUNA CLUB 3000 BRUXELLES - TEST OUT - Dépistage Démédicalisé Délocalisé Anonyme & Gratuit

Tu voudrais faire le point sur ton statut sérologique ? Ex Aequo organise plusieurs fois par semaine sa permanence de...Lire plus

t'y vas?

SAUNA OASIS BRUXELLES - TEST OUT - Dépistage Démédicalisé Délocalisé Anonyme & Gratuit

Tu voudrais faire le point sur ton statut sérologique ? Ex Aequo organise plusieurs fois par semaine sa permanence de...Lire plus

t'y vas?

TEST OUT - Dépistage Démédicalisé Délocalisé Anonyme & Gratuit

Tu voudrais faire le point sur ton statut sérologique ? Ex Aequo organise plusieurs fois par semaine sa permanence de...Lire plus

t'y vas?

TEST OUT - Dépistage Démédicalisé Délocalisé Anonyme & Gratuit

Tu voudrais faire le point sur ton statut sérologique ? Ex Aequo organise plusieurs fois par semaine sa permanence de...Lire plus

t'as entendu?

Aujourd'hui c'est la Journée mondiale contre le VIH/sida. Un moment pour se remémorer les victimes du virus, mais aussi...Lire plus

t'as entendu?

AIDES dévoile dans son rapport 2016 les chiffres édifiants de la discrimination qui touche encore les personnes...Lire plus

Pages